Le retour affectif maraboutique

La plupart des personnes sont d’accord sur l’affirmation « pas de bonheur sans amour ». On sait également que les histoires d’amour sont compliquées pour beaucoup. Pas étonnant que ce soit la première cause de consultation d’un marabout africain en France !
La demande faite au marabout est alors de faire revenir l’être aimé – homme ou femme -, un maraboutage habituellement nommé « retour affectif ».

Comment se passe une consultation pour retour affectif

Comme pour la plupart de ses interventions, le travail du marabout africain commence par une consultation de voyance, destinée à faire un diagnostic. Pour cela, le marabout demande en général le nom, le prénom, la date de naissance et la photo de chaque membre du couple. Il peut également demander le nom de la mère.

A l’issue de la séance de divination, le marabout connaîtra la cause de la rupture et notamment si elle est liée à l’intervention d’une personne pour séparer le couple. Il pourra alors proposer un travail pour obtenir le retour affectif.

Le rituel de retour affectif

Si la consultation a déterminé que la rupture avait été causée par l’action d’un tiers, la première étape sera un désenvoûtement, afin de faire cesser l’emprise occulte du rival.

Une fois le partenaire libéré de l’emprise occulte ou si la cause de séparation n’était pas liée à une action occulte, le travail proprement dit de retour affectif peut démarrer. Le marabout africain dispose de tout un arsenal de moyens, qu’il proposera à son client en fonction de la situation (notamment sa difficulté), mais aussi des moyens du client. C’est là que la question devient sensible, car le travail maraboutique pour faire revenir l’être aimé peut être assez cher, mais il faut prendre en considération que cela peut représenter un travail énorme pour le marabout.

En effet, un des moyens d’obtenir le retour affectif par le marabout est d’effectuer une retraite spirituelle, pendant laquelle il ne devra être en contact avec personne et pourra même passer ses nuits à prier. On peut comprendre que si le marabout doit se consacrer entièrement à son client pendant plusieurs jours, le prix peut être relativement élevé, jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Surtout que dans les cas les plus difficiles, le marabout peut faire appel à d’autres marabouts à fin de renforcer son action.

Rituel maraboutique

Le marabout africain peut également utiliser la méthode des carrés magiques (aussi appelée Khatim ou al Asrâr). L’objectif est de crypter la demande effectuée et l’associer à un nom secret de Dieu. C’est en quelques sortes un moyen de communication avec l’esprit auquel on s’adresse.

Le marabout peut utiliser des cadenas d’amour et effectuer des prières occultes. Il utilise également fréquemment un talisman, qui est le lien entre le rituel réalisé par le marabout, les esprits et le souhait du client ; ce dernier doit garder ce talisman précieusement. Le talisman peut contenir le Khatim.

Carré magique

Le travail de retour affectif peut aussi passer par un sacrifice : renoncement à un objet à auquel le client du marabout tient, somme d’argent et même parfois sacrifice animal.

Echecs et garanties

Le travail de retour affectif peut échouer, soit parce que le client n’aura pas suivi à la lettre les instructions données par le marabout, soit car la demande est contraire à la volonté divine. Ceci associé au fait qu’il existe de faux marabouts qui arnaquent leurs clients, fait que les personnes ayant besoin d’un retour affectif sont très méfiantes et hésitent beaucoup à payer des sommes qui sont importantes pour elles ; c’est pourquoi les clients recherchent souvent des garanties.

LE paiement après résultat

Certains marabouts africains pratiquent le paiement après résultat, mais beaucoup y ont renoncé car certains clients ne paient pas, même lorsque le retour affectif a réussi. C’est donc également une question délicate pour les marabouts et le fait que le marabout refuse de fonctionner ainsi n’est pas une preuve de sa mauvaise volonté ou de sa malhonnêteté.